Les types de vitrages

Différents types de vitrages sont à votre disposition pour remplir plusieurs fonctions. Isolation thermique, phonique, vitres dépolies pour l’intimité, vitrage anti-effraction pour la sécurité, ces critères peuvent qui plus est s’additionner les uns aux autres. Il s’agira d’options à déterminer lors de votre commande de nouvelles fenêtres.

Le fais des économies avec l’isolation thermique

isolation thermique

Le tout premier critère lorsque l’on change de fenêtres, c’est d’obtenir une isolation thermique de qualité. En effet, 15% de notre chaleur s’enfuit par nos huisseries, et justement, pour ne pas jeter l’argent par les fenêtres, il faut opter pour un vitrage performant, au delà même de la bonne jointure de l’ouvrant et du dormant.

Le double vitrage : une valeur sûre

Le double vitrage est le plus fréquemment proposé. Ce n’est pas particulièrement le verre en lui-même qui permet l’isolation. C’est plutôt l’air qui se trouve entre les deux vitres qui permet de rompre les ponts thermiques et ainsi d’éviter les déperditions de chaleur. Généralement, on aura donc 4 mm de vitrage, 16 mm de vide (pouvant être rempli par un gaz isolant, l’argon), et enfin, de 4 mm de vitrage à nouveau. Le 4/16/4 est l’un des plus fréquemment utilisés en rénovation, et il est intéressant aussi au niveau phonique, puisqu’il réduit le bruit d’une trentaine de décibels.

Le triple vitrage : pour être bien isolé

Si vous souhaitez accentuer encore un peu cet aspect lié à l’isolation, n’hésitez pas à vous en remettre au petit nouveau, le triple vitrage. Celui-ci est composé de 4 mm de verre, 12 mm d’air avec de l’argon, à nouveau 4 mm de verre, 12 mm d’air et d’argon et enfin, un dernier vitrage de 12 mm. Cela représente une épaisseur totale de 36 mm contre 24 mm pour un double vitrage. L’avantage sera aussi bien phonique que thermique en matière d’isolation. C’est une solution plus coûteuse, mais qui porte ses fruits, à investir notamment lorsque l’on vit dans une région où les intempéries sont importantes.

Le suis au calme avec l’isolation phonique

fenetres isolation phonique

Lorsque l’on habite en pleine ville, on peut être dérangé par la présence de véhicules ou de nuisances sonores en général, qui peuvent perturber notre quiétude. Le rôle d’une bonne fenêtre est également d’assurer une bonne isolation phonique. Comme nous vous le disions précédemment, les doubles vitrages sont intéressants car ils permettent une réduction de 29 dB. Quand on opte pour un vitrage phonique, on aura une structure en 4/10/10, soit 4 cm de verre, 10 mm d’air et à nouveau 10 mm de verre pour isoler encore davantage. Le verre anti-effraction permet aussi une bonne isolation phonique (37 dB) tout comme le triple vitrage (36 dB).

À vous donc de vous adapter en fonction de vos besoins, en optant pour l’un ou pour l’autre de ces vitrages. Quoiqu’il en soit, dès l’installation d’un double vitrage à la place d’un simple, la différence sera très nette pour les habitants de la maison, qui seront soulagés de nombreuses nuisances sonores désagréables à souhait.

Choisir des vitres opaques

La fenêtre est également une ouverture sur votre intimité. Dans certaines configurations, il sera nécessaire de choisir un verre adapté afin d’éviter la venue de regards indiscrets chez soi. En effet, lorsque l’on a une salle de bain qui donne sur son jardin, ce n’est pas particulièrement agréable. Il en va de même avec ses toilettes évidemment. D’autres en revanche souhaiteront protéger même une chambre ou une pièce à vivre, car ils résideront en ville et auront du vis-à-vis. Pour éviter ce manque d’intimité et se sentir chez soi comme dans un cocon, il sera donc nécessaire de choisir un vitrage adapté.

Dans ce type de cas, on opte pour une vitre opaque, ou plutôt dépolie. Celle-ci laissera donc passer la lumière, mais sans permettre aux regards de discerner ce qui se trouve dans la pièce concernée. Les verres de ce type sont dotés d’aspects divers, à vous de choisir celui qui vous convient le mieux au niveau esthétique. Sachez qu’après coup, il est aussi possible de coller un film réduisant la vue sur ses vitres, les rendant ainsi dépolies.

Se protéger avec le vitrage anti-effraction

Se sentir en sécurité chez soi, c’est essentiel. Et justement, certaines configurations particulières vont obliger à adopter un type de vitrage particulier. Lorsque l’on vit en plein centre ville et au rez-de-chaussée, il sera important de tenir compte de l’aspect sécurité et d’installer un verre anti-effraction. Il en va de même lorsque l’on souhaite rénover la vitrine d’un local commercial exposé lui aussi au vandalisme et au vol. Ce vitrage d’un genre tout particulier est non seulement plus difficile à briser, mais ne se casse pas à proprement parler grâce à une structure feuilletée.

Ainsi, lorsque l’on mettra un coup dans votre fenêtre, celle-ci ne va pas se briser, mais plutôt se fendre. Les morceaux de verre ne vont pas tomber, et ainsi l’infraction sera largement retardée, comparé à un vitrage classique. Cela est dû à une structure particulière du vitrage, doté de couches successives de verre et de résine.

> Les dernières fiches pratiques en lignes

Fenêtres

Pour assurer l’isolation phonique et thermique de son habitation, lors d’une rénovation, il est important d’envisager le remplacement des fenêtre et des baies. En effet, il s’agit de l’un des points essentiels, d’un incontournable. Mais avant tout, il faut préparer son projet et se tourner vers les bons interlocuteurs. Pourquoi rénover ses fenêtres ? Les…